Idées vraies, Idées fausses...



Vrai-faux sur la consommation modérée et régulière de bière et ses effets sur la santé Source : www.caducee.net

Par le Centre d'information sur la Bière..complété par moi-même...

Je commencerai par cette citation de Bière de Coupertin: "L'important, c'est de partir pi....".

Les vertus du Houblon, plante de la famille des canabinoïdes sont bien connues (aide au sommeil, calmant, anaphrodisiaque, etc). On en utilise pour remplir les oreillers de personnes souffrant d'insomnie.

De même la levure de bière est réputée pour ses effets bénéfiques sur la peau, les ongles, les cheveux... Notamment en raison de sa richesse en vitamines B. Que se passe t'il si l'on mélange cela avec du malt d'orge et de l'eau ? (Et un peu d'alcool éthylique, quand même...).

Pendant toute la première moitié du XXième siècle, malheur à la femme allaitante ne buvant pas de bière !

Pub

Bon, attention, l'alcool passe très bien dans le lait maternel, ce genre de pub serait évidemment interdit aujourd'hui!

On ne peut donc conseiller aux femmes allaitantes que la bière sans alcool (qui en contient tout de même 1 % en moyenne).

La bière est une boisson désaltérante.

Vrai : L'eau représente plus de 90% de la composition de la bière. Pour faire un litre de bière, il faut 200 grammes de céréales, 2 grammes de houblon, 1 centilitre de levure et 2 litres d'eau. La bière est par ailleurs l'une des boissons les plus faiblement alcoolisées avec un taux d'alcool de 5° en moyenne, mais comme toute boisson alcoolisée, elle doit se consommer avec modération.

La bière sans alcool ne contient pas du tout d'alcool.

Faux : La bière sans alcool contient une très faible quantité d'alcool. Conformément à la législation, la teneur en alcool d'une bière sans alcool ne doit pas dépasser 1,2°. Les personnes qui ne peuvent pas boire d'alcool pour des raisons médicales ou par conviction doivent donc s'abstenir de consommer de la bière sans alcool.

La bière fait grossir.

Faux : Riche en glucides, protéines, vitamines et minéraux, la bière est une boisson peu calorique, avec en moyenne 30 à 45 kcal/100 ml contre 40 à 70 kcal/100 ml pour un soda (soit environ 100 kcal pour un demi de 25cl de bière contre 150 kcal pour la même quantité de soda). De plus, une étude menée au Centre de Nutrition Humaine de Nancy et réalisée sur un échantillon d'hommes consommant soit de la bière soit de l'eau aux deux principaux repas pendant quatre semaines, a démontré que les consommateurs de bière ne grossissent pas par rapport aux consommateurs d'eau. Par ailleurs, l'effet de satiété que provoque la bière engendrerait un moindre grignotage en dehors des repas et un repas du soir plus léger. Consommée avec modération, la bière ne fait donc pas grossir.

La bière aurait un effet sur l'ostéoporose.

Vrai : selon plusieurs études américaines, hollandaises et australiennes, une consommation modérée aurait un rôle protecteur qui s'expliquerait par l'action de l'humulone, un composé issu du houblon, et présent dans la bière, qui s'opposerait à la diminution de la densité osseuse.

La bière protège des maladies cardio-vasculaires.

Vrai : C'est l'action naturelle de l'éthanol contenu dans la bière, au même titre que celui du vin, qui contribue à augmenter le taux de cholestérol HDL (bon cholestérol) mais qui favoriserait aussi la fluidité sanguine en diminuant l'agrégation plaquettaire, à l'origine de la formation de caillots.

La bière est une boisson peu vitaminée.

Faux : Fabriquée à partir d'eau, de céréales et de houblon, la bière est riche en potassium, magnésium et vitamines, notamment du groupe B, essentielles à l'équilibre nerveux, au métabolisme des glucides et à la qualité de la peau. Les vitamines de la bière, notamment les folates, auraient également un rôle protecteur contre les maladies cardiovasculaires. Enfin, une consommation modérée de bière permettrait de couvrir une partie des besoins journaliers en vitamines du groupe B.

La bière a un effet diurétique.

Vrai : Indépendamment de son contenu en alcool, la bière a un effet diurétique. La présence de composés phénoliques stimule le fonctionnement des reins et favorise la diurèse (élimination urinaire). Ce breuvage, aussi vieux que le monde, était considéré par Hippocrate lui-même comme un remède stimulant l'élimination urinaire.

La levure de bière est bonne pour la santé.

Vrai : La levure est un microorganisme végétal utilisé par l'Homme depuis des millénaires pour faire lever la pâte à pain et préparer des boissons alcoolisées comme la bière. C'est un aliment très nutritif, riche en protéines et vitamines du groupe B. La levure aide à reconstituer la flore intestinale et a également une action bénéfique sur la peau et les ongles ainsi que sur l'eczéma et l'acné.

La bière favorise la production de lait.

Vrai : La bière a un effet lactogène connu depuis l'époque des Romains. La bière contient en effet une substance issue de l'orge maltée, le bêtaglucane, qui stimule la sécrétion de prolactine et donc de lait. Pour cette raison, une consommation modérée de bière, et notamment de bière sans alcool, peut être recommandée aux femmes allaitantes afin de favoriser leur production de lait.

La bière est moins alcoolisée que le vin.

Vrai : le taux d'alcool de la bière est inférieur à celui du vin avec en moyenne 5° contre 12° pour le vin. La bière est donc moins alcoolisée que le vin, et, à quantité consommée égale, la bière apporte plus de deux fois moins d'alcool que le vin. Cependant, il faut surtout tenir compte des modes de consommation et notamment des contenants pour évaluer l'apport en alcool. Il y a ainsi autant d'alcool dans un demi (25cl) de bière que dans un verre (12cl) de vin ou de spiritueux (4cl).

La bière réduit le risque de diabète.

Vrai : selon des études récentes, une consommation modérée et régulière de bière réduirait le risque d'apparition du diabète de type II. Cependant, ces résultats sont encore expérimentaux et doivent être confirmés par d'autres recherches.